Marguerite Duras: être hors là

 

Blanca Liliana Fenoy

Adriana Ortiz Suárez

Universidad Nacional de San Luis

 

Dans ce travail nous nous proposons l´étude de l’espace dans quelques romans de Marguerite Duras. Le thème de l’espace se deploît dans l’oeuvre durassienne: le bois, le jardin, la forêt, la plage, le proche, le lointain dans la topographie de la langue... Michel Serres et Maurice Blanchot nous guident vers la construction de nouvelles cartes qui mènent à l´espacialité cubique de la langue. En même temps les romans de Marguerite Duras traversent la théorie sans le savoir. La constitution de l´espace, à partir d´une scène fantasmatique produit d´ un instant dans lequel le regard met en jeu une destinée: Le ravissement de Lol V. Stein (1964) et L´amant (1984), dessine la trame du roman. Le moment de production de l´oeuvre accompagne la préoccupation de grands théoriciens français en ce qui concerne la fonction structurante de l´espace.

Ce travail fait partie de la recherche du projet de Ciencia y Técnica de la UNSL et du Programa de Incentivos del Ministerio de Cultura y Educación de l'Argentine "El espacio textual" (Nº 449104).